radiesthésie

La radiesthésie : définition, histoire et origine

Si vous connaissez l’histoire de Moïse qui frappa le rocher de l’Horeb avec son bâton fourchu pour y faire jaillir de l’eau pure. C’est une démonstration de ce qu’est la radiesthésie. C’est un art divinatoire qui consiste à utiliser une baguette pour détecter des radiations de l’eau souterraine, d’un objet perdu ou d’une personne disparue.

Cette pratique remonte à la période à laquelle les humains se servaient de leur intuition pour déterminer d’où venaient les objets et les influences. Il faut attendre les années 1914-1918 pour voir les abbés Bouly et Mermet populariser cet art et lui donner le nom de radiesthésie.

Grâce à cette pratique, l’abbé Bouly était capable de retrouver les obus non éclatés ou les cavités servant d’abris pour les ennemis. La radiesthésie, autrefois considérée comme pratique occulte, est utilisée aujourd’hui en géobiologie, archéologie, prospection de ressources et détection de champs magnétiques.

Qu’est-ce que la radiesthésie ?

La radiesthésie est une branche de la voyance qui se base sur la capacité surnaturelle de certaines personnes à percevoir des vibrations indétectables à un individu lambda. Cette aptitude leur permet de retrouver des objets perdus, une cavité ou un puits, une personne disparue, etc.

Pour ressentir ces vibrations, le radiesthésiste se sert généralement de divers outils.

À savoir :

  • Un pendule suspendu par un fil de nylon ou de soie ;
  • Une baguette de sourcier en noisetier sous la forme de fourche ;
  • Ou une antenne de Lercher qui est la forme moderne de la baguette de sourcier.

Ces outils les aident à détecter des substances cachées telles que l’eau, les minéraux, les trésors, les vestiges archéologiques et même les cadavres. Le radiesthésiste saisit la baguette par ses deux branches et reçoit des transmissions de l’objet caché. Cela provoque des contractions musculaires involontaires qui font plier ou frémir violemment la baguette.

Certains radiesthésistes prétendent être capables de détecter des substances enfouies ou des personnes disparues simplement en passant la baguette sur une carte de la zone.

La radiesthésie utilise également le corps humain comme outil, soit en tant que récepteur ou pour effectuer un test musculaire ou un bilan de santé. Ainsi, cette pratique est appliquée dans des domaines variés tels que :

  • Sourcellerie : pour retrouver une source d’eau et le bon endroit où forer ;
  • Géobiologie : pseudoscience étudiant les ondes liées aux champs magnétiques, failles géologiques, etc ;
  • Divination pour obtenir des réponses aux questions qu’on peut se poser ou découvrir des pensées, concepts, sentiments ou intentions.
sourcellerie

La radiesthésie, un art aussi vieux que le monde

La radiesthésie a toujours existé dans l’histoire de l’homme. Les humains étaient depuis longtemps capables de se servir de leur intuition.

Les anciens Égyptiens et Babyloniens utilisaient des roseaux fendus. Les peintures de temples et de funérailles égyptiens montraient que cet art était dans les habitudes.

Le premier empereur chinois Kwang Sung (vers 2200 avant J.-C.) se donnait à cette pratique. L’art chinois du feng shui a évolué à partir d’une théorie reliant la géomancie à la radiesthésie.

Les Romains et les Grecs faisaient appel à toutes sortes d’oracles, et les premiers juifs utilisaient la radiesthésie pour leur propre bénéfice. Des histoires qui sont consignées dans l’Ancien Testament.

À partir du Moyen Âge, la radiesthésie est devenue une pratique discrète, associée à l’inconnu mystique et à l’occulte. Avec les rumeurs de sorcellerie et l’Inquisition espagnole sur le continent européen, les radiesthésistes passent dans la discrétion.

Au XVᵉ siècle, les îles britanniques étaient réputées comme un centre d’excellence pour les arts magiques et ésotériques. Des radiesthésistes allemands y apportaient leurs compétences en matière de divination par l’étain. Ils parvenaient à localiser des filons d’étain.

En France, la radiesthésie était très en vogue au XVIIᵉ siècle. Cela était principalement dû aux minéralogistes Baron et Baronne De Beausoleil avec leur entreprise minière prospère. Malheureusement, le couple sera accusé de sorcellerie à cause de l’usage de cette pratique pour localiser les mines.

Lire aussi :  Quelle est la différence entre un médium et un voyant ?

La radiesthésie, une histoire pleine de mouvement

En 1693, l’abbé de Vallemont rédige et publie un important traité sur la radiesthésie, “La Physique Occulte ou Traite de la Baguette Divinitoire”. Au début, il ne reçoit pas le soutien de l’Église catholique.

Après une enquête approfondie et significative sur le phénomène en 1853, cette dernière a déclaré que la radiesthésie fonctionnait parce que c’était le diable qui tirait et tordait la baguette pour obtenir des résultats précis.

Cette affirmation a immédiatement été contestée par Michel Eugène Chevreul dans son livre “De La Baguette Divinatoire”, publié en 1854 et ouvrant la voie à d’autres études.

En 1959, Verne Cameron, un radiesthésiste californien professionnel, a contacté la marine américaine et lui a dit qu’il localiserait toute la flotte de sous-marins en utilisant uniquement une carte et un pendule.

La marine a accepté le défi et Cameron a réussi à localiser non seulement les sous-marins américains, mais aussi la position des sous-marins russes dans le monde entier.

Au début du XXᵉ siècle, l’abbé Mermet devinait l’emplacement et l’état d’un cours d’eau souterrain grâce à un pendule de radiesthésie. Pendant la guerre de Viêtnam, l’armée américaine a formé ses soldats à la recherche de bombes et de mines non explosées grâce à cet art divinatoire.

la radiesthésie

La radiesthésie, art divinatoire ?

Jusqu’à aujourd’hui, il existe des débats pour savoir si la radiesthésie est vraiment une branche de la voyance ou une pseudoscience.

L’explication paranormale

Certaines personnes pensent que le phénomène échappe à la compréhension humaine. Les radiesthésistes auraient un don ou un sixième sens pour localiser les sources d’eau souterraines et autres objets recherchés.

L’explication scientifique

Certains scientifiques pensent que la capacité du radiesthésiste est liée à la réaction du corps à une déviation du champ magnétique terrestre, qui pourrait être causée par la présence d’eau souterraine.

L’idée est que le sourcier sert de conducteur électrique coupant un champ magnétique, générant une tension suffisante pour produire une potentielle charge électrique suffisamment importante pour provoquer un mouvement inconscient de la main.

La baguette du sourcier est utilisée comme un amplificateur mécanique. Si certains physiciens pensent que la radiesthésie peut être expliquée scientifiquement, d’autres ne sont pas convaincus.

De nombreux géologues pensent que certaines personnes apprennent simplement les relations subtiles entre la surface de la terre et l’eau qui se trouve en dessous. Dans de nombreuses régions, l’eau souterraine est si répandue et si proche de la surface de la terre que l’on peut forer un puits presque partout et trouver de l’eau.

Cela est vrai dans les régions où les précipitations sont suffisantes et la géologie favorable. Le défi consiste juste à identifier sa profondeur, sa quantité et sa qualité.

Rappelons qu’il n’existe jusque-là aucune preuve scientifique expliquant la radiesthésie. Les scientifiques n’arrivent pas à expliquer le lien entre le fait qu’une personne tienne une baguette et l’identification d’éléments souterrains.

Une recherche financée par le gouvernement allemand et publiée dans le Journal of Scientific Exploration a révélé que les succès de la radiesthésie dans l’environnement naturel « dépassent de loin les suppositions chanceuses.”

Cependant, lors d’expériences contrôlées, cette même étude a obtenu des résultats similaires à ceux d’études précédentes, selon lesquelles la radiesthésie relevait du hasard.

Les scientifiques impliqués dans l’étude pensent que les radiesthésistes dans les environnements naturels peuvent détecter des changements subtils dans les champs magnétiques. Ces conclusions renforcent la croyance des praticiens de l’art divinatoire qui relient la radiesthésie à un sixième sens qui sort de l’ordinaire.

Retour en haut