La Mantique

La Mantique : c’est quoi ?

Au cours de son évolution, la religion est passée par plusieurs phases, a traversé plusieurs courants pour être à son état d’aujourd’hui. L’un des courants le plus marquant a été la Mantique. C’est une ancienne pratique qui a traversé les âges et existe aujourd’hui sous plusieurs formes.

La mantique ou l’art divinatoire est cette faculté à savoir sans avoir recours aux moyens ordinaires d’information comme le raisonnement. Ses principes sont basés sur le même fait que la prière adressée à la divinité. Elle ne demande que des conseils, des informations que la personne voudra ensuite utiliser.

Définition et principe de la Mantique


La mantique est une pratique religieuse qui permet de comprendre et d’analyser toutes les révélations que les dieux font aux humains. Ces révélations informent sur des événements passés ou à venir.

La mantique vient régulariser ces révélations grâce à des méthodes et des normes, qui vont permettre la bonne interprétation des messages des dieux.

La foi en la mantique a longtemps été un élément essentiel pour les anciennes religions. Cela se traduisait par le fait qu’aucun état ou humain n’osait entreprendre des activités sans auparavant consulter les dieux.

La mantique est basée sur les mêmes principes que la prière. De cette façon, c’est une demande d’aide adressée à la divinité, mais laisse plus de place à l’action humaine. Elle ne demande que des conseils, des informations que la personne voudra ensuite utiliser.

La mantique est un produit naturel de l’imagination religieuse, elle suppose l’existence de divinités supérieures à l’intelligence humaine, la possibilité pour l’homme d’entrer en relation avec elles.

Lorsqu’elle est donnée, la mantique représente le profit que les croyants retirent de leurs relations avec les dieux. Rien de plus simple que cette conséquence, et de plus en harmonie avec l’idée que les nations occidentales se font de la divinité.

D’un point de vue intellectuel, la mantique est une connaissance extra-rationnelle. Les révélations données par les dieux font connaître des choses que l’homme ne connaîtrait pas par l’effort du raisonnement et les procédés ordinaires de la science.

L’homme pénètre dans le domaine des connaissances surnaturelles que l’esprit humain ne peut acquérir par sa propre puissance. La mantique se réfère à l’avenir d’individus ou de sociétés, d’êtres concrets qui échappent à toutes les prévisions scientifiques, du fait de la complexité du problème. Elle s’applique au présent et au passé, si les méthodes d’enquête ordinaires ne suffisent pas à les éclairer. Bien que ce dernier usage ait moins frappé les philosophes, il n’en est pas moins important que l’autre. Ce serait une erreur de réduire la mantique à une science des présages.

qu'est-ce que la mantique

Mantique et magie, une différence ?

Pour plusieurs, la mantique et la magie sont deux choses identiques. En effet, la magie est l’art de produire des effets qui défient les lois de la nature et est étroitement liée à la mantique. Elle met au service de l’homme non seulement l’intelligence divine, mais aussi la puissance divine elle-même.

Par cette définition, on pourrait croire qu’une différence existe entre ces deux termes. Mais la mantique peut être comprise dans la magie. Pour cause, dans la partie théurgie, les adeptes de la mantique utilisent des formules magiques pour créer des évènements et les interpréter par la suite.

La mantique ne se limite plus à l’observation d’événements aléatoires, elle implique la volonté humaine dans la création des signes sur lesquels elle agit. Ainsi, elle se confond à la magie.

Les types de mantique dans l’Antiquité

Dans l’Antiquité, les hébreux distinguaient 3 types de mantiques. À savoir :

  • L’astrologie ;
  • Les pratiques occultes ;
  • Et l’invocation des morts.

L’astrologie est la pratique selon lesquels l’interprétation des messages et des présages se faisait par l’inspection des étoiles, des planètes et des nuées.

Lire aussi :  Qui sont les gens qui sollicitent le médium ?

La seconde consistait à l’utilisation des pratiques occultes, des enchantements et des maléfices afin d’entendre les messages des dieux. Cela pouvait se faire à travers des questionnements adressés aux esprits pythons, par des sortilèges ou encore par la magie.

La troisième s’exécute par l’invocation des morts pour les interroger sur les désirs des dieux. Là, il ne s’agit de les faire revivre, mais plutôt d’invoquer leur présence pour qu’ils puissent interagir directement avec les vivants. Des fois, il pouvait aussi s’agir de rentrer dans un état de trans qui va permettre d’échanger avec leur âme.

Les Romains par contre distinguaient la mantique en 2 grandes parties. L’artificiel qui est une prédiction qui est fondée sur des signes extérieurs. Et le naturel qui présageait les choses par une impulsion de l’esprit, indépendamment d’aucun signe extérieur.

Pour eux, il existe deux types de mantique artificielle : l’une expérimentale, tirée des causes naturelles telles que les prédictions que les astronomes font des éclipses. Et l’autre consistant en pratiques capricieuses, fondées sur des jugements accrédités par la superstition.

Ils divisaient la mantique naturelle en deux espèces également : l’innée et l’infuse. L’innée avait pour base la supposition que l’âme avait essentiellement des notions confuses de l’avenir qui se traduisent en pratique par les songes, les extases. L’infuse, quant à elle, est appuyée sur l’hypothèse selon laquelle l’âme était éclairée sur les événements qui l’intéressent par une lumière réfléchie de Dieu, ou des esprits.

Quelques pratiques mantiques

Plusieurs méthodes pour pratiquer la mantique existe ; nous pouvons identifier l’oniromancie, l’ornithomancie, la chiromancie et la Cartomancie.

L’oniromancie

C’est la croyance selon laquelle les songes sont des messages des dieux, qu’il convient de comprendre. Tous les peuples l’ont pratiqué et elle est toujours existante aujourd’hui dans nos civilisations.

L’ornithomancie

C’est la divination par les actions instinctives des oiseaux. Les oiseaux sont des êtres très sensibles aux différents changements. Ils sont souvent utilisés par les dieux pour transmettre des messages aux humains. Il peut s’agir d’une annonce de mauvais présage ou tout le contraire.

La chiromancie

Elle est une méthode de divination basée sur l’interprétation des lignes tracées dans la main et le contrôle de la forme des doigts. Elle était très honorée en Europe et pratiquée par des diseurs de bonnes aventures et également des voyantes.

La cartomancie

La cartomancie est la méthode qui se pratique avec des cartes de tarot. Les signes affichés sur les cartes ont chacun une signification bien définie. Les pièces de tarot sont plus nombreuses que celles de nos jeux, ce qui entraîne une merveilleuse complication.

Aux sens des soixante-dix-huit lames du tarot debout, et à ces soixante-dix-huit lames renversées, s’ajoutent celles des rencontres et des combinaisons. Elles sont si nombreuses que leur nomenclature échappe à toute mémoire. L’intuition joue également un rôle prédominant dans le tirage des cartes.

la mantique c'est quoi

La mantique se pratique-t-elle toujours aujourd’hui ?


Malgré le temps et les différents progrès de la religion et de la science, la croyance en la mantique est toujours existante de nos jours. Lorsque la religion accepte des manifestations d’extase prophétique qui nécessitent la confiance aveugle des croyants, la mantique apparaît comme existante dans notre société.

Les méthodes utilisées pour l’interprétation des songes sont des preuves vivantes de l’existence de la mantique aujourd’hui. Toutes ces méthodes sont dérivées de l’astrologie. Les plus courantes sont la cartomancie et l’oniromancie.

La mantique est beaucoup utilisée aujourd’hui pour l’interprétation des présages aléatoires. Les tireurs au sort s’en servent pour interpréter les messages auxquels ils sont confrontés. La mantique a longtemps marqué la religion. Et malgré les progrès de cette dernière, la mantique continue toujours d’exister, même si c’est sous d’autres formes.

Retour en haut