Tarot persan : définition, origine et tirage

Avoir une longueur d’avance sur ce qui va arriver dans sa vie professionnelle, sentimentale ou sanitaire est une idée qui plaît à beaucoup de personnes. Pour obtenir de telles informations, plusieurs personnes se tournent vers les jeux de cartes, notamment le tarot persan de madame Indira.

Pour percer les mystères du tarot persan, il faut monter au XXe siècle et précisément en 1980. Cette année marque la création du tarot persan par madame Indira, une célèbre voyante indienne. Le tarot persan est un jeu de cartes composé d’images, de symboles et de chiffres.

Pour interpréter les cartes du tarot persan, il faut apprendre la signification de ses symboles ésotériques et connaître les méthodes de tirages adaptées.

Tarot persan : quelle est son origine ?

Avant de se lancer dans l’art divinatoire du tarot persan, il serait peu judicieux de ne pas chercher à en apprendre davantage sur le jeu de cartes, ses origines. Pour percer les secrets du tarot persan, il faut remonter jusqu’au XXe siècle.

Ce jeu qui fait maintenant partie des préférés des adeptes de la cartomancie fut créé par madame Indira. Cette dernière est d’origine indienne, un pays célèbre à travers le monde pour sa forte prédominance à la culture bouddhiste et à l’art divinatoire bouddhiste.

Malgré que madame Indira ait été élevée dans une éducation purement catholique en Algérie par des sœurs, elle a très tôt développé une passion pour l’ésotérisme. C’est précisément à l’âge de 10 ans qu’elle crée ce jeu de cartes voyance avec ses significations.

Le jeu de tarot persan de madame Indira a plusieurs décennies d’existence. À travers sa lecture, le jeu de tarot persan amène le lecteur dans un univers propice à la réflexion et à la découverte de soi.

Évocateur des épopées oniriques, le tarot persan est composé de 55 cartes et transporte dans un monde d’amour, d’harmonie, de liberté et de songerie. Parmi ces 55 cartes, il y a 19 arcanes majeurs, 16 cartes intermédiaires, 16 arcanes mineurs et 4 cartes complémentaires.

Tarot persan : définition et particularités

Le tarot persan se définit comme un ensemble de cartes pour le tirage divinatoire.

Il se compose de :

  • Chiffres ;
  • Symboles ésotériques ;
  • Et d’images.

Utilisé par les cartomanciens, qu’ils soient novices ou confirmés, le tarot persan est à usage courant au même titre que le tarot de Marseille. Parmi les 55 cartes du tarot persan de madame Indira, il y a les arcanes majeurs, encore appelés les cartes symboliques.

Ces dernières sont constituées de 19 cartes qui sont représentées par les animaux et des symboles. Outre les arcanes majeurs, il y a également d’autres cartes.

Ceux sont les :

  • Intermédiaires : représentées par des personnages ;
  • Mineures : essentiellement représentées par des personnages ;
  • Complémentaires : ces cartes complémentaires se composent de la chouette ou l’as, le trois, le sept et le neuf de chouette.

Les 55 cartes du tarot persan sont divisées en deux, à savoir : les arcanes majeurs et les cartes secondaires. Pour comprendre le tarot persan, il faut comprendre la signification des cartes, des images, chiffres et symboles ésotériques.

Les arcanes majeurs

Ces cartes symboliques représentent les cartes majeures qui constituent le tarot persan de madame Indira. Les arcanes majeurs sont au nombre de 19 et découpé suivant cinq étapes, dont la première rassemble les cartes ayant une représentation d’animal.

Cette première étape renseigne sur la force, la vigueur, l’énergie et la férocité qui anime le consultant. La deuxième étape instruit sur les réalités familiales du consultant. Cette étape offre des réponses au consultant sur sa vie amoureuse et familiale.

La troisième étape fait référence aux sujets se rapportant à la chance ou aux rêves du consultant. Plus loin, ces cartes informent sur les croyances et les souhaits d’une personne.

La quatrième étape est constituée de cartes qui préviennent le consultant des dangers à venir et des surprises désagréables qui l’attendent.

Lire aussi :  La radiesthésie : définition, histoire et origine

Quant à la dernière étape (la cinquième), elle renseigne sur le bonheur et annonce une fin joyeuse, des récompenses méritées après une période d’efforts conséquents.

Les cartes secondaires

Celles-ci sont constituées des autres cartes restantes telles que les intermédiaires, les complémentaires et les mineurs. Les arcanes majeurs ou cartes principales font déjà le résumé de la vie du consultant. Les cartes secondaires viennent renchérir tout ce qui avait été dit par les arcanes.

Les cartes secondaires permettent d’avoir d’amples informations sur tout ce qui aurait été dit. L’ensemble de ces cartes de tarot persan permet de prédire le futur en se basant sur les informations du passé.

Elles permettent d’avoir une nouvelle compréhension du présent et des événements actuels.

Tarot persan origine

Les méthodes de tirage du Tarot persan : autre particularité de ces cartes de madame Indira

Outre le nombre de ses cartes et leurs importances, le tarot persan se démarque des autres arts divinatoires par ses méthodes de tirage particulières. Il existe plusieurs méthodes de tirage du tarot persan.

On peut citer le tirage des :

  • Trois cartes ;
  • Sept cartes ;
  • Et de la croix.

Tirage de la croix

Le tirage de la croix fait partie des plus utilisés dans le tarot persan de madame Indira. Grâce à ce tirage, toutes les cartes sont utilisées. Le cartomancien commence par mélanger les cartes avant que le consultant ne pose sa préoccupation.

Il procède ensuite au tirage de la première carte qu’il place à sa gauche. La première carte en question fournit des renseignements sur l’état d’esprit du consultant et sur sa situation actuelle.

La deuxième carte sera tirée et placée cette fois-ci à la droite. Cette carte est censée expliquer l’impact positif ou négatif des événements extérieurs. La troisième carte, une fois tirée, aura sa place au-dessus des autres cartes.

Cette carte décrit les différentes possibilités de déroulement des événements que la carte de droite avait annoncés. La dernière carte sera disposée en bas de ses prédécesseurs et aura pour rôle de répondre à la question posée par le consultant.

Tirage des trois cartes

Cette méthode de tirage est simple à réaliser. Dans le tirage des trois cartes, la première carte représente le passé, la seconde fait référence au présent. Quant à la troisième, elle présente des indications sur le futur du consultant.

Toute interprétation de ces trois cartes va dépendre des questions que le consultant aurait au préalable posé avant le tirage.

Le tirage des sept cartes

Encore appelé le tirage d’Indira, le tirage des sept cartes se fait en retirant toutes les cartes majeures et complémentaires du jeu à l’exception de l’as et des arcanes majeurs. Après avoir mélangé les cartes, le cartomancien tire trois cartes puis un autre lot de trois cartes.

Les trois premières cartes sont placées les unes à côté des autres et le deuxième lot de trois cartes en dessous des premières cartes. Une troisième carte sera tirée par la suite, la 7e carte. Cette dernière sera placée complètement en dessous des autres cartes tirées.

La carte de haut à gauche fait allusion aux sentiments du consultant. Celle qui renseigne sur ses affaires. La troisième fait allusion aux potentialités du consultant.

Les trois autres cartes placées en dessous du premier lot de trois cartes interviennent simplement en guise de confirmation des différentes interprétations faites lors du tirage des 3 premières cartes.

La dernière et 7e carte informe sur les chances du consultant.  Le tarot persan est un jeu de cartes composé d’images, de symboles et de chiffres. Pour les interpréter, il faut connaître les méthodes de tirage du tarot persan.