Quelle est la différence entre un médium et un voyant ?

La voyance et la médiumnité sont deux professions libérales. On y fait recours pour trouver des solutions à nos préoccupations. Ses deux pratiques se rejoignent dans leur quête de la satisfaction du client.

Cependant, elles ont des différences, à commencer par leur mode de fonctionnement. Les capacités requises sont également différentes. La médiumnité étant acquise de naissance, vous devez être prédisposé pour l’exercer. Quant à la voyance, vous pouvez l’apprendre.

Qu’est-ce qu’un voyant ?

Un voyant réunit toutes ces compétences. Sur :

  • L’analyse du passé ;
  • La compréhension de votre présent ;
  • Et la prédiction de l’avenir.

Cette personne est affublée d’un don inné pour faire de la divination et apprend progressivement à le maîtriser. Chez certains, ces compétences particulières se manifestent très tôt. Les autres ne le découvrent qu’après avoir vécu un moment douloureux ou bouleversant qui les a surpris.

Les voyants perçoivent grâce à leur ressenti hors du commun ou des flashs les événements futurs ou passés de la vie du client. Il arrive que le voyant entend des voix lui adresser la parole. Ces voix lui laissent généralement des instructions que personne d’autre que lui ne serait en mesure de percevoir et d’interpréter.

Les professionnels de cette pratique se font de plus en plus nombreux. Ils ont recours à diverses techniques pour mener leur activité.

Entre autres variantes, on a :

  • Kybomancie ;
  • Lecture à froid ;
  • Astrologie ;
  • Chiromancie ;
  • Oracle ;
  • Tarot de Marseille ;
  • Numérologie.

Pour offrir les meilleures prestations possible à leurs clients, le voyant est tenu de n’explorer qu’une seule de ses techniques. L’objectif est d’en maîtriser tous les rouages pour ne pas donner de mauvaise prédiction. Pour en trouver un, pas besoin de vous balader dans la ville. Vous pouvez rechercher l’un d’eux sur internet.

Qu’est-ce qu’un médium ?

Issu d’un mot latin, le mot médium signifie intermédiaire. Ne s’attribuer de ce nom qu’une personne ayant la capacité de communiquer avec les esprits. Le médium se base sur les préoccupations qui ont trait aux ténèbres pour faire une juste application de ses pouvoirs au monde des vivants. Soulignons que c’est cette particularité qui le différencie de tous et le caractérise.

Un médium sera à son aise pour étudier tout phénomène concernant les esprits. Il en est de même si les faits qu’on lui rapporte échappent aux sens de la personne concernée. Aux yeux des esprits, le médium est juste un canal par lequel il peut interagir avec les hommes. Ce dernier ne peut pas influer sur les esprits ou les âmes dont il nous rapporte les paroles.

On distingue deux types de médiums suivant leur façon de percevoir les esprits. Il s’agit de :

  • Médiums clairaudients : ils entendent la voix des esprits ;
  • Et médiums clairvoyants : ils voient les esprits.

Dans cette grande famille, nous avons aussi les médiums dits channels. Leur spécialité est le channeling. Cette capacité lui permet de canaliser des esprits bien plus grands spirituellement. Comme les :

  • Guides ;
  • Fées ;
  • Anges.

Ces esprits supérieurs peuvent être des extra-terrestres ou carrément des membres du règne animal.

Quels sont les rôles et modes de fonctionnement dans chacune de ses pratiques ?

Le voyant et le médium sont respectivement des révélateurs et des consultants. Leur point commun est de guider le client dans sa vie et lui apporter des réponses à ses préoccupations. Pour accomplir cette tâche, ils utilisent des méthodes de fonctionnement bien définies.

Les médiums

Les médiums sont dotés de clairvoyance. Ce don qu’il acquiert généralement à la naissance est un talent de divination qui peut s’éveiller à un tout autre moment. Suivant le médium, cette clairvoyance peut se présenter sous la forme de la capacité à entendre ou voir des esprits. Certains vont même plus loin en arrivant à signer les personnes.

Souvent qualifié d’irrationnel ou de médiumnité, le médium est resté longtemps un chamane ou un sorcier aux yeux de la société. Cette croyance erronée n’a fait que s’imposer en raison du besoin d’entrer en transe avant de communiquer avec les esprits.

Notons que les médiums n’en ont plus besoin actuellement. Ils sont parvenus à se défaire de ce besoin et ne vous proposent qu’une petite séance de voyance pour vous donner satisfaction. Il se charge ensuite de vous transmettre les instructions des esprits.

Lire aussi :  Voyance avec médium : une méthode de prédiction sûre

Les voyants

Pour exercer son art, le voyant a besoin d’un support de voyance. Ce support de voyance fait référence aux différentes techniques qu’ils utilisent. Il peut arriver qu’un voyant puisse en utiliser plus d’un.

Ce n’est en rien un signe de faiblesse. On peut même prendre cela comme un aveu de puissance. Grâce à ses techniques, il vous révèle avec précision votre horoscope et prédit votre avenir.

différence medium voyant

Comment les messages sont captés dans ces deux pratiques ?

Dans le cas de ces deux pratiques, le plus important est la prédisposition du professionnel. Elles réclament des compétences sensorielles pour la lecture et la manifestation des messages.

Cas du médium

Quand le médium est clairvoyant, il n’a que des flashs visuels. Cette capacité couvre aussi bien des scènes du passé que du futur du client et que les esprits gardent en mémoire. Les autres sont dits clairaudients. Cette faculté leur permet d’entendre les voix et des sons venant des esprits.

Les médiums ont aussi la possibilité d’entrer en contact avec le monde des morts. C’est ainsi qu’ils peuvent vous rapporter les messages d’un défunt. Une dernière compétence et pas des moindres est leur capacité à ressentir vos émotions. Cette dernière faculté relève de l’empathie et de la clairsentience.

Cas du voyant

La voyance diffère selon le support divinatoire utilisé rapide par le voyant. Si cela peut ressembler à un jeu, c’est la forte sensibilité de ses personnes qui leur permettent de capter les énergies de parfait inconnu.

Vous avez la possibilité de choisir le canal de la consultation. Un chat, un appel téléphonique ou de la voyance en ligne sont proposés. La consultation vous permet d’en apprendre un peu plus sur votre passé et votre futur.

Toutes les questions peuvent être posées à un voyant. Si elle est bien formulée et claire, vous aurez une réponse. Les réponses que vous obtiendrez vous permettront de mieux appréhender votre vie.

Ses deux pratiques sont-elles conciliables ?

Toutes les facultés qui ont trait à la divination ont des buts précis. Une personne est dans la capacité d’en posséder plusieurs sans qu’elle interfère l’une avec l’autre. La probabilité de posséder plusieurs dispositions est même très forte.

On retrouve ainsi des personnes qui cumulent à la fois la voyance et la médiumnité. Cela est possible, car les médiums ont les prédispositions de base pour faire de la voyance. Or, le contraire est peu probable.

La médiumnité est une compétence innée qui vous permet d’interagir avec le monde des esprits. C’est un don qu’on ne peut acquérir en apprenant des techniques comme la voyance.

En voyance, on vous apprend à tirer les cartes et à comprendre et interpréter celles-ci. Ajoutez à cela de la pratique, une intuition exacerbée ainsi que de la bienveillance et le métier de voyance vous sera accessible.

À qui s’adressent le voyant et le médium ?

Vous ne pouvez pas vous rendre chez un voyant et chez un médium pour les mêmes raisons. Si vous devez entrer en contact avec un parent défunt, rendez-vous chez le médium. Quant au voyant, il ne peut que vous aider à trouver les réponses à propos de votre passé ou de votre futur.

Reste maintenant à savoir si vous vous adressez à un médium ou un voyant. Si cette personne n’utilise aucun support de divination, il est probable qu’il soit un médium. On peut parler de médium-voyant dans ce cas. Sinon, vous avez devant vous un voyant.

Si vous contactez une personne qui peut communiquer avec des esprits, alors celle-ci est un médium. Dans certains cas, il peut avoir des compétences de voyant. Il ne faudra pas s’en étonner si vous y êtes confronté. En spiritualité, il arrive même que l’on confonde ses deux pratiques. N’étant soumises à aucune règlementation, elles laissent libre cours à diverses définitions.