La Wicca : magie noire ou magie blanche ?

La Wicca (ou le wiccanisme) est un mouvement religieux fondé sur l’ancienne religion païenne. Ces adeptes se reconnaissent comme des sorciers. Comme toutes communautés occultes, ils ont des rites d’initiation et des rites qui s’organisent à chaque rassemblement.

Les rites de wiccans et wiccanes (au féminin) se font dans un cercle autour d’un autel avec des objets significatifs comme une baguette ou un couteau qu’ils appellent athamé. Bien évidemment, ce couteau n’est pas fait pour prélever du sang. Il sert à autre chose…

Pour les Wiccans, les pratiquants de la Wicca, la sorcellerie ou la magie n’a pas une connotation négative, loin des croyances traditionnelles. Leur but est que les rituels soient faits afin de concrétiser leurs volontés de voir un changement souhaité comme la guérison. 

Qu’est-ce que la Wicca ?

La wicca est une forme de religion minoritaire qui s’est formée au Royaume-Uni aux débuts des années 1940. Leur pratique religieuse est fondée sur les cultures et doctrines pré-chrétiennes.

La Wicca reconnaît la sorcellerie comme faisant partie intégrante de la religion. Tous les adeptes se considèrent comme des sorciers. La Wicca comprend des éléments de croyances telles que le chamanisme, le druidisme et les mythologies gréco-romaine, slave, celtique et nordique.

Origine de la Wicca

La naissance de la Wicca remonte à un fonctionnaire britannique retraité du nom de Gerald Brosseau Gardner (1884-1964). Il a voyagé en Asie et y reste pendant une majeure partie de sa carrière. Gerald Gardner s’est familiarisé et a expérimenté différentes traditions religieuses du peuple asiatique. La littérature ésotérique occidentale lui a été d’une grande source d’inspiration.

Parmi les auteurs des littératures ésotériques se trouvait le célèbre occultiste Aleister Crowley qui est aussi Britannique. 

Après sa carrière en Asie, Gerald Brosseau Gardner est revenu dans son pays en 1930. À son retour, il découvre près de New Forest en Angleterre une communauté de sorcière en 1939. Il s’est impliqué dans cette communauté occulte britannique. Il a affirmé que les enseignements de la Wicca dont il est le fondateur provenaient de cette communauté occulte de New Forest.

En 1951, les lois britanniques sur la sorcellerie étaient considérées comme archaïques. Elles furent abrogées. Gardner a publié sa première œuvre intitulée Witchcraft Today en 1954. Cette œuvre l’aide à fonder son premier groupe d’adeptes. La communauté va se développer plus tard sous la prêtresse du nom de Doreen Valiente, née en 1922 et morte en 1999. C’est sous cette prêtresse que la communauté occulte de Gardner sera connue sous le nom de la Tradition Gardnerienne.

Développement de la Wicca

D’autres occultistes se sont inspirés des écrits de Gerald Gardner pour établir des communautés occultes connues comme des dérivés de la tradition Wiccane des années 1950 et 1960.

Ces occultistes ont prétendu qu’ils pratiquaient une sorcellerie préchrétienne qui existait depuis des siècles de façon clandestine. Les historiens vont mener des recherches approfondies sur la sorcellerie moderne. Les résultats vont désapprouver les affirmations de ces occultistes.

Il existe plusieurs branches de la tradition sorcière de Wicca. La tradition wiccane la plus populaire est celle de l’occultiste Alexander Sanders. Ce dernier a créé ce que l’on appelle la Wicca alexandrine (xandrianisme ou alexandrianisme). D’autres occultistes, comme Victor Anderson, et Cora Anderson sont responsables de la Tradition Feri qui est basée en Californie. 

Aux États-Unis, la Wicca a connu une propagation fulgurante. Cette propagation a été influencée par les différents mouvements de l’époque. Comme le féminisme que Zsuzsanna Budapest (auteure lesbienne hongroise) considérait comme une tradition mettant l’accent sur la déesse. Elle a en effet créé une nouvelle tradition de la Wicca, nommée la Wicca dianique, qui est fondée sur le culte de la Grande Déesse et sur des covens (réunions de sorcières) exclusivement féminins

Avec le début du mouvement des droits pour les homosexuels, Eddies Buczynski crée la Confrérie minoenne en 1977. C’était une tradition wiccane qui a été fondée particulièrement pour les hommes homosexuels et bisexuels. Même le mouvement écologique a eu un impact sur la Wicca avec des branches qui se réclamaient d’être une religion de la nature. 

L’un des livres influents de la Wicca a été écrit par Starhawk. C’est un Américain, fondateur de la Tradition Reclaiming en Californie, plus précisément à San Francisco. Le livre, The Spiral Dance, a marqué le virement de la tradition Wicca qui était initialement conservatrice, à gauche.

La Wicca a commencé à être dominée par des personnes qui avaient des opinions progressistes. Elle a également une vague d’intérêt parmi les adolescents dans les années 1990 et 2000, puis en 2010 à l’aide des médias sociaux. 

Les croyances et pratiques de la Wicca

La Wicca est une religion qui regroupe plusieurs diverses idéologies, croyances et pratiques. Ceci est dû au fait que la religion n’a pas un dirigeant unique qui commande ou un organe chargé de donner une direction à la tradition. 

Les wiccans et wiccanes considèrent que la croyance en une même chose n’est pas essentielle pour les procédures rituelles. Ils s’identifient aux religions pré-chrétiennes qui ont cessé d’exister. Des religions pré-chrétiennes issues de l’Europe, de l’Afrique du Nord, de l’Égypte, de l’Asie, etc.

Les wiccans donnent à leurs pratiques de la sorcellerie une connotation positive. Pour eux, ils s’identifient à ceux qui avaient été persécutés par l’Église parce qu’ils étaient sorciers. L’origine de la sorcellerie ou de la magie est attribuée aux cultes et rituels des esprits. La magie, qu’elle soit blanche ou noire, n’a que pour but de produire des résultats bénéfiques pour le praticien.

Lire aussi :  Quels sont les bienfaits du chamanisme ?

Le processus d’adhésion à la Wicca

Comme toute tradition occultiste, l’adhésion à la Wicca est procédé par un rituel. Ce rituel est composé de deux degrés, ce qui n’est pas sans rappeler l’influence du rituel d’initiation à trois degrés de la Franc-maçonnerie. L’initiation à la Wicca est un processus fondamental pour les adeptes. La plupart des communautés de Wicca acceptent les hommes comme les femmes, ce qui n’était pas possible par le passé où il existait des groupes non mixtes.

Il existait en effet des communautés qui n’acceptaient pas les homosexuels et les transgenres. De nos jours, ces exclusions ne sont plus courantes. Ce qui fait qu’une bonne partie des wiccans aujourd’hui comptent un grand nombre de personnes LGBTQIA+. 

Les rituels chez les wiccans

Les Wiccans n’ont pas un lieu fixe de rassemblement. Les rituels se font chez les pratiquants et la nuit de préférence. Le rituel se fait avec les adeptes qui se disposent en cercles autour d’un autel.

Le rituel est composé d’outils tels que :

  • Encensoir
  • Pentacle
  • Athamé
  • Baguette
  • Calice

L’athamé est une un poignard, une dague ou un bâton consacré, utilisé lors du rituel. La lame est censée être pointue et à double tranchant et le manche (bois, corne ou os) doit être noir. La lame n’est pas nécessairement coupante car l’utilisation de l’athamé reste principalement symbolique. Ces caractéristiques de l’athamé sont conseillées mais ne sont pas obligatoires, le choix d’un athamé appartient aux goûts ou aux possibilités financières de chaque pratiquant.

Les wiccans et wiccanes décrivent leurs rituels comme magiques. Ils ont tous la conviction que leur rassemblement et leur volonté a un impact sur l’univers physique. Ce qui peut provoquer des changements souhaités comme la guérison pour les membres ou ceux qui en ont besoin.  Les wiccans acceptent le code éthique qui dit : Si cela ne nuit à personne, faites ce que vous voulez.

Parfois, les rituels se déroulent tous nus selon la communauté de wiccans, et d’autres se déroulent avec les tenues de tous les jours.  À la fin des rituels, ils partagent souvent un repas.

rituel de wicca

La théologie chez les wiccans

Les wiccans n’ont pas une opinion théologique fixe. Pendant que Gerald Gardner impose à sa communauté wiccane une théologie consacrée à la déesse mère et à un dieu cornu, d’autres wiccans prône le monothéisme ou le panthéisme.

D’autres branches de Wicca remettent en doute l’existence littérale des divinités. Pour ceux-ci, les divinités ne sont que des figures symboliques ou archétypales. Les wiccans ont des points de vue qui divergent en ce qui concerne la croyance à l’au-delà. Certains croient à la réincarnation comme on peut le remarquer dans certaines traditions de l’Asie occidentale. D’autres croient à un paradis spécifique après la mort qui est un royaume appelé Summer Land.

Les fêtes chez les wiccans

Les Wiccans ont un calendrier spécifique appelé Roue de l’année. Ce calendrier compte huit festivals par saison. Ces festivals sont appelés des sabbats et ne sont rien d’autres que des célébrations basées sur les périodes de l’histoire britannique et irlandaise.

Ces jours de festivités sont à ces dates :

  • 21 ou le 22 décembre pour le Solstice d’hiver ;
  • 1er ou 2 février pour l’Imbolc
  • 19 ou 20 mars pour l’Équinoxe hivernal
  • 20 ou 21 juin pour le Solstice d’été
  • Équinoxe d’automne
  •  31 octobre pour le Samhain

Si dans l’hémisphère nord, les wiccans respectent ces dates pour chaque célébration, cela n’est pas pareil avec les wiccans dans l’hémisphère sud qui doivent régulièrement changer les dates pour qu’elles puissent correspondre à leurs cycles saisonniers locaux.

Alors, la Wicca : magie noire ou blanche ?

La wicca est considérée comme une forme de magie blanche car elle ne vise pas à nuire à autrui.

La wicca est une religion naturelle qui célèbre les cycles de la vie, de la mort et de la renaissance. Les wiccans croient que toutes les formes de vie sont sacrées et doivent être traitées avec respect. Les principes fondamentaux de la wicca sont le respect de soi, le respect des autres et le respect de la nature. Les wiccans pratiquent la magie, mais ils ne croient pas qu’elle soit ni blanche ni noire. Ils croient que la magie est neutre et que c’est à chacun d’utiliser son pouvoir personnel pour le bien ou pour le mal. La wicca est une religion positive qui encourage ses adeptes à pratiquer la bienveillance, le respect et l’harmonie. Les wiccans pensent que nous devons prendre soin les uns des autres et de la planète car nous en sommes tous responsables. La wicca est une religion tolérante qui respecte les croyances et les choix de chacun.

La Wicca peut être utilisée à des fins positives ou négatives, selon l’intention du pratiquant. La Wicca est donc un peu comme une forme de magie blanche de la part de ceux qui l’utilisent pour aider les autres, et une forme de magie noire de ceux qui l’utilisent pour nuire aux autres.