Qu’est-ce que l’échelle de Mohs ?

Les minéraux étaient traditionnellement classés selon leurs caractéristiques chimiques jusqu’au jour où un certain Friedrich Mohs, il y a plus de 150 ans, décida de le faire selon leurs caractéristiques physiques, plus précisément selon leur dureté. Vous êtes-vous déjà demandé si un diamant pouvait être rayé ? Et selon vous, quel est le minéral le plus tendre ? Saviez-vous qu’il existe une échelle qui mesure la dureté des pierres précieuses ? Découvrirez en quoi consiste l’échelle de Mohs, l’une des meilleures façons d’étudier les minéraux.

Qu’est-ce que l’échelle de Mohs ?

Pour parler de l’échelle de Mohs, il faut d’abord se référer à Friedrich Mohs, un homme né dans ce que nous appelons aujourd’hui l’Allemagne, en 1773. Mohs était géologue, il vécut jusqu’en 1839 et consacra une bonne partie de sa carrière à l’étude de chimie, de mathématiques et de physique. Comme vous le supposez peut-être déjà, c’est à lui que l’on doit la création de l’échelle de Mohs, utilisée pour mesurer la dureté des minéraux. Il s’agit d’une liste de dix matériaux que le géologue a classés en fonction de leur dureté.

À proprement parler, l’échelle de Mohs va de 1 à 10 (du talc eu diamant) et cela nous aide à classer et à mesurer la difficulté qu’offre le minéral à être rayé ou à tout autre type d’altération, qu’il ne faut pas confondre avec la cassure. Ces altérations peuvent être des rayures, des coupures, des abrasions, entre autres façons d’affecter l’état naturel d’un minéral.

Bien que d’autres méthodes aient été établies pour mesurer le degré de dureté de différents minéraux, l’échelle de Mohs est pleinement valable. Cela est dû à la simplicité de l’échelle créée par le géologue allemand ; C’est une mesure fiable, utilisant des moyens très simples.

Lire aussi :  Pierres pour attirer la chance et l'argent : 9 amulettes aux vertus incroyables

L’échelle de Mohs est donc utile pour définir la résistance d’un minéral aux rayures.

YouTube video

Comment est calculée la dureté d’un minéral ?

La valeur relative d’un minéral se calcule en le comparant à un autre dont la dureté est connue. Friedrich Mohs l’a fait d’une manière simple qui continue d’être appliquée aujourd’hui, en suivant certaines règles. Regardons quelques exemples : un minéral a une dureté supérieure à 7 s’il raye le quartz, un minéral a une dureté inférieure à 5 s’il est rayé par un rasoir ou une vitre, un autre minéral a une dureté supérieure à 6 s’il raye le verre.

Pour revenir à l’idée initiale, rappelons que la dureté d’un minéral se définit comme sa résistance à la rayure et c’est ce qu’établit l’échelle de Mohs.

Quel est le minéral le plus tendre et lequel est le plus dur ?

Du plus tendre au plus dur, voici ce qu’indique l’échelle de Mohs :

  1. Talc : friable sous l’ongle
  2. Gypse : rayable avec l’ongle
  3. Calcite : rayable avec une pièce cuivrée
  4. Fluorite : rayable au couteau
  5. Apatite : rayable au couteau
  6. Orthose : rayable à la lime, par le sable
  7. Quartz : qui raye une vitre
  8. Topaze : rayable par le carbure de tungstène
  9. Corindon : rayable au carbure de silicium
  10. Diamant : rayable avec un autre diamant
échelle de Mohs