Métier de voyante statut

Métier de voyante : statut et réglementation

Le métier de voyante connaît de plus en plus une expansion remarquable. Il est pratiqué par plusieurs personnes dans la clandestinité. Sa pratique est réglementée par des statuts juridiques.

Pour se conformer aux dispositions légales en la matière, il faut déclarer son activité et s’enregistrer sous le statut de micro-entreprise ou celui d’entreprise individuelle. En souscrivant aux cotisations sociales, vous pouvez aussi opter pour le statut de SASU ou celui d’EURL.

Le statut juridique et la réglementation régissant le métier de voyante

Comme toutes les professions libérales, l’exercice du métier de voyante a besoin d’une reconnaissance juridique et se doit d’être régi par un statut. Pour s’engager dans cette activité, il faut s’enregistrer et déclarer son activité.

Cette démarche de responsabilité vous protège et vous offre tous les privilèges accordés à votre type d’entreprise vis-à-vis des services fiscaux. Vous pouvez choisir de vous enregistrer comme étant une micro-entreprise ou une entreprise individuelle.

Une micro-entreprise

C’est la forme la plus simple, la plus rapide, la plus pratique et la plus appropriée pour tous ceux qui désirent se spécialiser dans cette activité de voyance.

En exerçant sous le statut d’une micro-entreprise, vous avez plus de facilité à vous acquitter des cotisations sociales à partir des recettes que vous avez déclarées. Cela vous dispense des éventuelles contraintes administratives et juridiques.

Une entreprise individuelle en nom propre

Cette forme de statut juridique est réservée aux entreprises dont les activités sont en développement mais dépourvues de stabilité vis-à-vis du paiement des souscriptions sociales.

Ces dernières sont calculées sur les bénéfices de l’entreprise et connaissent de surprenantes variations d’une année à une autre.

Pour vous permettre de bâtir une renommée dans ce métier de voyante et faire prospérer votre activité, vous devez opter pour un statut de SASU ou celui de EURL. La seule règle de fonctionnement que vous devez suivre est de vous enregistrer en tant qu’entreprise.

Vous êtes tenue de notifier à vos clients que votre travail ne se substitue en aucun cas à la médecine. Il faut noter que la voyante n’est pas tenue par une obligation de réussite.

Le marché de la voyance et sa réglementation en France

La consultation des voyantes est une pratique qui s’est répandu dans toutes les villes françaises. On estime à 20% la population féminine ayant déjà eu recours aux services de voyance et arts divinatoires. Celle masculine est estimée à environ 10%.

Ces estimations révèlent qu’on enregistre dans ce marché, des millions de prestations chaque année. Il est difficile d’obtenir des statistiques exactes par rapport à cette activité.

La majorité des voyantes travaillent dans l’illégalité. Celles qui déclarent leur entreprise et exercent sans crainte sont des minorités.

C’est un marché actif mais caractérisé par de grands risques d’arnaque. On y rencontre plus de fausses voyantes que de véritables pratiquantes. On assiste à une grande croissance de réseaux de voyance proposant constamment leur service en via internet. Cette pratique expose les clients psychologiquement faibles à des conséquences désastreuses. Il y a des clients qui se ruinent en mettant toute leur fortune dans des honoraires d’une voyante ou dans des rituels.

Métier de voyante reglementation

Les compétences requises pour bénéficier d’un statut juridique dans le métier de voyante

L’exercice du métier de voyante ne nécessite pas un diplôme délivré par l’État ou une certification professionnelle sanctionnant de grandes études universitaires. C’est une routine naturelle basée sur le contrôle du pouvoir de l’art divinatoire.

Elle se transmet d’une génération à une autre au sein d’une famille. L’acquisition des aptitudes et compétences dans l’apprentissage de ce métier se fait par une formation que la future pratiquante reçoit de ces aînées.

Une personne engagée assidûment dans la formation peut apprivoiser pleinement le don de voyance qui sommeillait en elle au bout d’un an. Dès que vous êtes à ce stade, vous avez la possibilité de vous offrir des cours de voyance en ligne ou même des stages de professionnalisation.

Lire aussi :  Pique, cœur, carreau et trèfle en cartomancie : quelles significations ?

Ils vous fournissent de meilleures astuces relatives à l’usage de différents types de supports divinatoires. Avec ces aptitudes, il vous suffit de déclarer votre activité pour bénéficier d’un statut juridique en vous enregistrant comme une entreprise.

Astuces pour se conformer à la réglementation dans le métier de voyante et booster sa clientèle

La publicité est le moyen le plus connu pour la vulgarisation d’une activité. Il faut reconnaître que tout type de support pouvant accroître votre visibilité dans l’exercice de cette activité est à prendre en compte. L’essentiel est de veiller à signaler formellement l’aspect non médical de vos prestations pour rester en conformité avec la réglementation en vigueur.

Une communication franche sur le tarif de vos séances est un excellent moyen de crédibiliser votre personnalité dans le métier. Vous devez retenir que votre capacité à satisfaire vos clients sera la première source de votre popularité. La prospérité dans le métier de voyante exige également des efforts de mobilisation et de fidélisation de la clientèle. Pour relever ce défi, il faut se définir sa spécialité et usé des astuces stratégiques.

Le recours à des pratiques de voyance moderne associées aux habituelles méthodes classiques est d’une grande efficacité en la matière.

Astuces de voyance moderne en accord avec la réglementation

Avec les progrès scientifiques et technologiques que connaît le monde, les voyantes doivent s’adapter à de nouvelles stratégies de communication et de promotion de leurs services.

Pour exercer ce métier avec modernité, vous pouvez améliorer vos conditions d’accueil et de travail à travers la mise en place d’un cabinet de consultation plus attrayant. Il doit être légalement enregistré et en règle vis-à-vis des services fiscaux.

Vous pouvez ajouter des prestations de service par le biais des appels téléphoniques et des réseaux sociaux. Dans l’esprit de la modernité :

  • Il est conseillé de créer et de bien animer un site web dédié à vos activités ;
  • Vous pouvez vous bâtir une grande visibilité et accroître votre chiffre d’affaires grâce à votre présence active sur internet ;
  • Surveillez votre activité sur les réseaux sociaux et agissez en toute honnêteté pour exercer sous la protection de la loi.

La participation à de nombreux ateliers et prestations de voyance organisés au profit de la population vous offre la possibilité d’enrichir votre carnet d’adresse. Vos chances d’élargir votre clientèle à ces occasions sont élevées.

voyante en ligne

Astuces de voyance classique en accord avec la réglementation

Les méthodes classiques conservent toute leur importance malgré la modernité qui envahit nos habitudes et occupe davantage les manières de penser et d’agir de nos jours.

Avec une publication d’ouvrages personnalisés ou par une distribution de cartes de visite dans les lieux de regroupement de personnes, vous avez la possibilité d’attirer une grande clientèle.

Ces méthodes autrefois non réglementées se formalisent de nos jours. Les plus anciennes dans le métier de voyante s’enregistrent pour exercer en toute quiétude tout en conservant leurs anciennes pratiques.

La fidélisation des clients est aussi une méthode classique et efficace pour accroître les rendements dans l’exercice du métier de voyante. Elle passe par des offres de tarif de consultation compétitif par rapport à ce que proposent vos concurrents.

Pour motiver les clients fréquents à rester fidèle, il est recommandé de leur proposer des remises sur leur frais de consultation quand c’est opportun. Ce geste augmente leur degré de satisfaction et les encourage à vous recommander à leur entourage. Vous gagnerez en popularité et vous aurez plus de clients.

Retour en haut