Comment payer les frais de notaire avec un prêt bancaire ?

Comment payer les frais de notaire avec un prêt bancaire ?

Vous souhaitez acheter une maison mais vous n’avez pas assez d’argent ? À ce titre, renseignez-vous sur les nombreuses options de financement maintenant disponibles.

Avez-vous des doutes sur l’accès à l’intérieur de la maison ? Arrête de regarder ! Malgré la difficulté croissante à se qualifier pour un prêt hypothécaire, il existe encore des moyens de devenir propriétaire sans avoir à verser une importante mise de fonds.

Clarifications des nombreux choix disponibles. Depuis le 1er avril 2017, le droit de l’Union européenne interdit aux particuliers de contracter un prêt personnel dans le but de payer les frais de notaire liés aux transactions immobilières. En d’autres termes : à l’avenir, les particuliers seront tenus de contracter un prêt hypothécaire du montant nécessaire pour couvrir les frais de notaire.

Payer tous les frais de notaire

Étant donné que les frais de notaire sont associés à l’achat d’un bien immobilier, ils sont désormais toujours intégrés au montant du prêt hypothécaire. La seule différence est qu’au lieu de parler de crédit à 125 %, comme c’était courant dans le passé, on parle maintenant de crédit total. Tous les frais de clôture, y compris ceux liés au notaire, à l’achat et aux éventuelles réparations nécessaires sont couverts par ce crédit.

Bien qu’un prêt tout compris puisse couvrir le coût des rénovations, il se fait généralement en deux versements : le premier couvre le prix d’achat plus les réparations nécessaires pendant 25 ans, tandis que le second évalue ces coûts sur 10 ans et couvre également les éventuels frais de notaire. qui peuvent être engagés.

Ici, les frais d’achat chez le notaire seront pris en charge directement par la banque. Ce crédit « frais de notaire » est disponible sous réserve des conditions suivantes : l’achat doit être le premier du client, le nombre de crédits en cours doit être limité et ceux mis à l’index par la Banque Nationale ne sont pas éligibles. Selon Christophe Contrucci, le gérant de CEC Finance, dont « l’achat avec frais de notaire » est devenu le produit phare de l’entreprise, « si les emprunteurs ont peur d’être pris à la gorge, il existe des formules budgétaires pour adapter les mensualités au moment du paiement ». des frais de notaire. » Veuillez consulter votre courtier en crédit pour plus de détails.

Prendre en charge une partie des frais de notaire

Dans ce cas, l’emprunteur peut obtenir un prêt à hauteur de 105 % de la quote-part, ce qui signifie que seulement 5 % du prix d’achat de la propriété est prêté via le prêt hypothécaire, le solde servant à payer les frais de notaire. Par conséquent, les futurs acquéreurs placent une partie des frais de notaire sur leurs fonds propres et financent le solde par emprunt.

Étant donné que les droits d’enregistrement et, par extension, les frais de notaire, varient selon la juridiction, il est sage de consulter votre notaire ou avocat local à l’avance pour voir combien vous pouvez vous attendre à dépenser en frais de notaire. Avec la mise en place du nouvel abattement fiscal, un crédit de 105% de la quote-part pourra être utilisé pour couvrir l’ensemble des frais de notaire dans les 19 communes qui composent la Région de Bruxelles-Capitale.

Lire aussi :  Utilisation du gel médium pour l’acrylique

Ajout d’un actif supplémentaire en garantie

La troisième option de financement potentielle implique le placement d’un actif supplémentaire en garantie. Par exemple, un acheteur potentiel pourrait demander à ses parents de l’aider à mettre en place une garantie sur une propriété. Dans ce scénario, les parents veulent acheter une nouvelle voiture, mais ils ne seront responsables d’aucune des dettes de leur enfant puisqu’ils ne sont impliqués qu’en tant que garants ou cosignataires de l’hypothèque.

4 prêts hypothécaires belges sans acompte

Les acheteurs d’une première maison pourraient être admissibles à un prêt hypothécaire.

Le prêt hypothécaire pour primo-acquéreurs

La BNB permet aux banques d’accorder plus de crédit aux primo-accédants ; 35% des primo-accédants peuvent emprunter plus de 90% de la valeur du bien. 5% d’entre eux sont autorisés à emprunter à plus de 100%. Vous pouvez donc à tout moment tenter de négocier un prêt immobilier sans acompte.

Le prêt  Family

Depuis septembre 2020, plusieurs organismes de crédit comme Elantis ont proposé une approche inédite : le prêt Family, déclinaison du prêt personnel à taux réduit, permet aux parents d’emprunter jusqu’à 50 000 euros pour aider leurs enfants à payer les frais de déménagement et les frais de notaire. Ce prêt est préférable au prêt hypothécaire 125 puisqu’il peut être utilisé pour payer tous les frais associés par emprunt.

A lire aussi : quelle est exactement la perspective spirituelle ?

Un prêt hypothécaire avec deux banques en garantie

Un deuxième bien immobilier peut être donné en garantie d’un prêt, une option proposée par des institutions financières telles que bpost banque et Record Crédits pour les emprunteurs souhaitant un prêt immobilier sans acompte. Par exemple, les parents peuvent mettre en gage la valeur nette de leur maison pour obtenir un prêt. L’acheteur potentiel peut alors emprunter jusqu’à 90 % de la valeur totale des deux propriétés hypothéquées, éliminant ainsi la nécessité d’un acompte ou d’un autre type d’apport en capital.

Prêts hypothécaires sans intérêt pour le logement social

Vous pouvez emprunter jusqu’à 100% du prix d’achat d’un logement avec les prêts hypothécaires sociaux belges. Vous pouvez emprunter jusqu’à 125 % du prix d’achat plus les frais de clôture. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, consultez nos guides :

  • Prêt social hypothécaire en Wallonie
  • Le prêt hypothécaire social belge marché
  • Prêts hypothécaires sociaux en Flandre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *