Comment devenir un médium ?

Pour en savoir davantage sur le médium en question, de nombreux points méritent d’être passés en revue. Ils peuvent apporter quelques notions préliminaires pour ceux qui en ont besoin.

Qu’est-ce qu’un médium exactement ?

Vous êtes fasciné par la voyance et souhaitez devenir médium. Être médium ou voyant désigne la capacité hypothétique de voir des phénomènes ou de recueillir des connaissances sans l’utilisation des cinq sens. Il n’existe pas de définition légale de la profession de médium.

Cette pratique peut relever de nombreuses catégories. Le mouvement dit « occultisme » réunit les arts et les sciences occultes (magie, divination, astrologie, etc.). Il fait référence à l’aspect invisible de la divination. C’est un ensemble de démarches visant à prédire l’avenir.

Le terme « ésotérisme » fait référence à un mouvement désignant des croyances et des enseignements réservés aux initiés. Ainsi, un médium ou un voyant pratiquant possède des dons extrasensoriels ou spirituels qui lui permettent de prédire l’avenir de quelqu’un. Certaines personnes lisent également la liste des clients.

Comment peut-on devenir médium ?

Il n’est pas nécessaire de suivre une formation particulière pour pratiquer le métier de médium ou devenir hypnotiseur. Il s’agit plutôt de dons. La majorité des professionnels pensent que la voyance est une compétence innée qui ne s’apprend pas. Cette activité nécessiterait une formation approfondie.

Garder cela à l’esprit est nécessaire

Le médium possède la capacité de voir une sensibilité croissante, une forte intuition, une empathie développée. Il peut être honnête et sérieux, patient et réceptif. Cependant, il existe des stages et des cours de voyance en ligne. Ils permettent d’affiner ses capacités de voyance et de s’acclimater aux différentes aides divinatoires. Vous devez vous constituer une clientèle avant de pouvoir commencer à exercer. Pour ce faire, vous devez préciser votre offre commerciale.

A lire aussi : distinction entre Tarot et Oracle

Quel type de voyance pratiquer ?

Quelles sont vos règles de fonctionnement (comme l’heure, le lieu, le déroulement de la séance) ? Quels sont vos tarifs ? Vous communiquerez sur votre activité via différents canaux : réseaux sociaux, plan de relations publiques, participation à des forums spécialisés, développement d’un site professionnel en ligne, rédaction d’articles sur des sites spécialisés, participation à des salons et événements voyeuristes, publication d’une annonce dans des périodiques, etc.

Comment exercer cette profession ?

Vous pouvez choisir parmi une variété de modèles d’entreprise pour exercer en tant que médium, en regardant celles qui sont des entreprises individuelles comprenant les micro-entreprises et les entreprises à responsabilité limitée (EIRL).

La SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) et l’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) sont des exemples de sociétés unipersonnelles. En fonction de vos objectifs, chacune de ces nombreuses structures d’entreprise présente des avantages et des inconvénients.

Les avantages et inconvénients de plusieurs entreprises individuellesLes avantages d’une petite entreprise :

– procédures de création simplifiées,

– inscription sur le site de l’URSSAF,

– il vous suffit de consigner vos gains dans un livre (ou un tableau)

– relevé de vos recettes mensuelles ou trimestrielles.

Mais avec une micro-entreprise, vos recettes sont limitées par un certain montant. Le plafond pour les activités de prestation de services, comme la télévision, est de 72 600 euros. La responsabilité de l’entrepreneur est également sans limite.

Les avantages d’une entreprise individuelle

Des procédures de création simples sans un montant minimum de capital imposé par la société Des contraintes en matière de droits comptables. Si votre activité n’est pas agréée, vous devez ensuite déposer un dossier d’immatriculation de votre EI auprès de l’URSSAF. Cependant, tout comme pour une micro-entreprise, votre responsabilité sera illimitée. L’EIRL a l’avantage de séparer l’héritage professionnel de l’entrepreneur de son héritage personnel. Vos biens personnels seront protégés en cas de dettes et de créances de prêteurs.

En revanche, les formalités de création sont un peu plus rigides. Vous devez rédiger une déclaration d’affectation et la soumettre à votre CFE pour les biens d’une valeur supérieure à 30 000 $ liés à votre activité professionnelle, vous devez faire évaluer les biens par un expert-comptable ou un commissaire aux comptes.

Les avantages et les inconvénients des diverses entreprises unipersonnelles

Vous pouvez décider de créer une entreprise unipersonnelle si vous souhaitez pratiquer un voyeurisme plus expansif. Les procédures de création de la SASU et de l’EURL sont assez similaires. Toutefois, les statuts de la SASU sont rédigés de manière moins précise. L’avantage de ces sociétés est la séparation des patrimoines professionnel et personnel. De ce fait, la responsabilité personnelle de l’entrepreneur n’est limitée qu’au montant des apports effectués au capital social. La principale différence entre ces deux sociétés réside dans leur structure fiscale. Les bénéfices générés par l’EURL sont imposés sur l’IR et les bénéfices générés par la SASU sont imposés sur l’IS. Toutefois, l’EURL peut choisir d’utiliser l’IS au moment de la création.

Vous pouvez commencer à travailler après avoir décidé de votre structure juridique. Pour ce faire, vous devez facturer vos services à vos consommateurs. Une facture valide doit comporter des éléments formels spécifiques, tels que vos coordonnées, votre numéro SIREN, le mot « facture », la date d’émission de la facture, les coordonnées du client, le coût du service, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.